Show simple item record

dc.contributor.authorBELLEAU, Marie-Claire
dc.contributor.authorJOHNSON, Rebecca
dc.contributor.authorBOUCHARD, Valérie
dc.date.accessioned2008-01-07T15:04:16Z
dc.date.available2008-01-07T15:04:16Z
dc.date.issued2007
dc.identifier.citationEuropean Journal of Legal Studies, 2007, 1, 2en
dc.identifier.issn1973-2937
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1814/7717
dc.description.abstractLe droit est raison et il s’oppose aux émotions : il ne peut être justement rendu s’il a succombé à la passion. Cette lecture classique des relations entre droit, émotions et justice n’est pas si certaine. L’émotion est probablement nécessaire à la justice. La colère est indispensable à la justice. Dans une décision sur une affaire d’inceste rendue par la Cour suprême du Canada, le plus haut tribunal du pays, il est possible de retracer l’émergence et le déploiement de la colère des juges envers les faits en cause, envers les autres juges, envers les conceptions de la justice et envers le droit lui-même. La méthode développée permet alors d’étudier les traces de la colère dans le processus du jugement et de rendre l’émotion visible. La passion des juges alors dévoilée, et jugée à son tour, démontre tout le caractère persuasif et conquérant de la colère, celle qui est un appel, celle qui recherche l’adhésion.en
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.language.isoenen
dc.relation.urihttp://www.ejls.eu/
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccess
dc.subjectTheories of Lawen
dc.titleFaces of Judicial Anger: Answering the Callen
dc.title.alternativeVisages de la Colère Judiciaire: Répondre à l’Appel
dc.typeArticleen
eui.subscribe.skiptrue


Files in this item

Icon
Icon

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record