Show simple item record

dc.contributor.authorLAFLEUR, Jean-Michel
dc.date.accessioned2009-06-11T15:44:34Z
dc.date.available2009-06-11T15:44:34Z
dc.date.issued2009
dc.identifier.issn1028-3625
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1814/11571
dc.description.abstractPourquoi un nombre croissant d'états décident-ils de permettre à leurs citoyens vivant à l'étranger de participer aux élections depuis l'extérieur du territoire national? Dans cet article, nous replaçons cette question dans le cadre de la modification des relations entre pays d'origine et émigré à l'heure de la migration transnationale. Toutefois, en questionnant le rôle des remises d'épargne et d'autres facteurs traditionnellement avancés pour expliquer l'évolution de ces relations, nous insistons également sur la dynamique politique interne des états d'origine pour comprendre le développement du droit de vote à l'extérieur. Ce papier, basé sur un travail de terrain au Mexique, en Italie et en Belgique, conclut en soulignant trois défis auxquels les états d'origine sont confrontés lors de l'extension des droits politiques à leurs citoyens émigrés.en
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.language.isofren
dc.relation.ispartofseriesEUI RSCASen
dc.relation.ispartofseries2009/28en
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccess
dc.subjectDroit de vote à l'extérieuren
dc.subjectexternal votingen
dc.subjecttransnationalismeen
dc.subjectdiaspora politicsen
dc.subjecttransnational politicsen
dc.titleL’extension des droits politiques aux citoyens vivant à l’extérieur du territoire national à l’ère de la migration transnationaleen
dc.typeWorking Paperen
eui.subscribe.skiptrue


Files associated with this item

Icon

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record