Show simple item record

dc.contributor.authorYAZJI-YAKOUB, Amal
dc.date.accessioned2010-04-07T09:09:38Z
dc.date.available2010-04-07T09:09:38Z
dc.date.issued2010
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1814/13674
dc.descriptionEuro-Mediterranean Consortium for Applied Research on International Migration (CARIM)
dc.description.abstractLa Syrie a connu depuis le début du XXème siècle des vagues d’émigration successives, vers les Amériques, puis vers l’Europe. Ce phénomène s’est poursuivi jusqu’à aujourd’hui et continue à avoir d’importantes conséquences sur le plan économique et social, et surtout sur le développement scientifique et l’avancée de la recherche en Syrie. L’émigration ne draine plus seulement des travailleurs peu qualifiés mais également des individus titulaires d’un diplôme universitaire dits hautement qualifiés. Certes, ce phénomène a des retombées positives, comme les transferts de devises depuis l’étranger qui apportent un soutien non négligeable aux familles syriennes. Il contribue également au rayonnement de la Syrie à l’étranger. Toutefois, il représente aussi un appauvrissement dans certains secteurs qui ne parviennent pas à se développer du fait de la pénurie de travailleurs hautement qualifiés. Pour la Syrie, l’émigration hautement qualifiée apparaît donc comme une arme à double tranchant. La législation syrienne ne met pas d’entrave à la circulation de ses citoyens. Elle ne pose notamment pas de conditions pour limiter leur émigration, même si des initiatives ont été prises au cours des dix dernières années pour encadrer les émigrés syriens, et stimuler les liens qu’ils entretiennent avec leur pays d’origine. Malgré les besoins dans certains secteurs, la Syrie n’est pas une destination pour l’immigration hautement qualifiée, sans doute en raison des bas salaires, comparés à ceux perçus dans les pays de Golfe. Since the early twentieth century, Syria has experienced successive emigration waves, to America then to Europe. Emigration is ongoing and has important social and economic consequences, above all for scientific development and research in Syria. Emigration not only concerns unqualified or under-qualified workers, but also highly-qualified individuals. This phenomenon has obviously positive aspects : for example financial remittances which constitute an important resource for Syrian families, or migrants’ contribution to Syria’s profile abroad. Yet, migration is also harmful in some sectors that cannot develop without highly-skilled persons. Syrian legislation does not prevent citizens migrating, but Syria has attempted in the last ten years to channel Syrian emigrants, and to foster their link with their country of origin.In spite of needs in some fields, Syria is not a destination country for highly-skilled migrants, arguably because of low wages relative to the Gulf countries.en
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.language.isofren
dc.relation.ispartofseries[Migration Policy Centre]
dc.relation.ispartofseries[CARIM-South]
dc.relation.ispartofseriesCARIM Analytic and Synthetic Notes
dc.relation.ispartofseries2010/20
dc.relation.ispartofseriesHighly-Skilled Migration Series
dc.relation.ispartofseriesLegal Module
dc.relation.urihttp://www.carim.org/
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccessen
dc.titleLa migration hautement qualifiée en Syrie. Aspects juridiquesen
dc.typeTechnical Report
eui.subscribe.skiptrue


Files associated with this item

Icon

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record