Show simple item record

dc.contributor.authorMAGA, Hamidou Issaka
dc.date.accessioned2010-04-07T09:47:23Z
dc.date.available2010-04-07T09:47:23Z
dc.date.issued2010
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1814/13686
dc.descriptionEuro-Mediterranean Consortium for Applied Research on International Migration (CARIM)
dc.description.abstractL’intérêt pour les migrations des personnes hautement qualifiées (HQ) s’est accru ces dernières années aussi bien au niveau de la recherche que du débat public. La migration des personnes HQ est au cœur de nombreuses controverses concernant ses effets positifs ou négatifs pour les pays de départ comme les pays d’accueil. Si l’on considère la faible disponibilité de données statistiques, ce travail pionnier pour le Niger a permis de faire ressortir d‘importants résultats. Bien qu’ils ne représentent que quelques 0,8% de la population totale du Niger, les immigrants étrangers apportent une contribution plutôt positive à l’économie nigérienne, à travers la création d’entreprises et donc d’emplois. En effet, 5% des entreprises agréées sont détenues par des étrangers. Dans le secteur des industries extractives, cette proportion atteint 31%. Ont peut également mentionner le fait que parmi les entrepreneurs non nigériens, les Européens et les Asiatiques - pourtant minoritaires dans la population étrangère totale – détiennent environ 44% du total des entreprises enregistrées au nom d’étrangers. Quant à l’émigration hautement qualifiée, le Niger est beaucoup moins touché par le phénomène plus connu sous le nom de «fuite de cerveaux » que nombre de ses voisins africains. Cependant, les Nigériens HQ représentent presque la moitié du stock des immigrants d’origine nigérienne résidant dans les pays de l’OCDE. Cette émigration ne cesse de prendre de l’ampleur et est en grande partie justifiée par les faibles opportunités d’emploi des secteurs privés et publics. Cette forte émigration des compétences, que ne cesse de prendre de l’ampleur, est le produit de l’interaction de plusieurs facteurs, parmi lesquels on mentionne l’augmentation d’emploi informel ainsi que la manque d’opportunités de travail dans le secteur public et privé. The interest in highly-skilled migration has grown both in academic and public debate. Specifically, its role in negatively or positively affecting origin as well as host countries is much discussed. Notwithstanding the scarcity of statistical data, this pioneer work presents and discusses recent findings. First, despite their relatively low numbers (0.8% of the total population), immigrants make an important contribution to Niger’s economy through enterprise creation and a consequent increase in labor demand. 5.0% of registered enterprises are owned by foreign nationals and in the extractive sector, this percentage stands at 31.0%. Among foreign entrepreneurs, European and Asiatic immigrants – who represent the minor part of the foreign population in Niger – own 44.0% of registered foreign-owned enterprises. Regarding the opposite phenomenon, highly-skilled emigration is not seen as having a strong impact on Nigerien society. However, almost half Nigeriens residing abroad are highly-skilled. This phenomenon is likely to grow and depends on the interplay of several factors, including an increase in informal employment and the lack of employment opportunities both in the private and in the public sector.en
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.language.isofren
dc.relation.ispartofseries[Migration Policy Centre]
dc.relation.ispartofseries[CARIM-South]
dc.relation.ispartofseriesCARIM Analytic and Synthetic Notes
dc.relation.ispartofseries2010/32
dc.relation.ispartofseriesHighly-Skilled Migration Series
dc.relation.ispartofseriesDemographic and Economic Module
dc.relation.urihttp://www.carim.org/
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccessen
dc.titleLes migrations hautement qualifiées du et vers le Niger : Etats des lieux et tentatives explicativesen
dc.typeTechnical Report
eui.subscribe.skiptrue


Files associated with this item

Icon

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record