Show simple item record

dc.contributor.authorMEBROUKINE, Ali
dc.date.accessioned2011-02-03T13:25:30Z
dc.date.available2011-02-03T13:25:30Z
dc.date.issued2011
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1814/15592
dc.descriptionEuro-Mediterranean Consortium for Applied Research on International Migration (CARIM)
dc.description.abstractS’agissant de l’Algérie, la question posée par le thème « Genre et migration » doit être appréhendée en premier lieu par rapport aux périodes historiques qui se sont succédées depuis l’indépendance à 2010 ; ensuite au regard des mutations intervenues dans l’ordre juridique interne algérien venues affranchir la condition féminine des servitudes, vécues de façon très inégale par les femmes. En réalité, la ligne de partage entre hommes et femmes, au regard des migrations internationales algériennes, est d’une pertinence toute relative. Elle a indéniablement un intérêt historique, puisque seuls, à l’origine, les hommes pouvaient émigrer. Mais d’une façon générale, le clivage hommes/femmes, aussi pertinent soit-il, ne peut à lui seul rendre compte de la nature très composite des migrations algériennes, surtout dans un pays où l’élite intellectuelle est majoritairement féminine et où les différentiations socioculturelles à partir des classes sociales transcendent largement celles inhérentes au genre. Par ailleurs, il est très important, pour cerner au plus près les réalités des migrations algériennes, de raisonner, à partir du couple, ce qui permet d’évaluer, a priori, la vocation des couples migrants (avec ou sans enfants) à s’intégrer dans la société occidentale. Les couples de culture occidentale et issus de milieux aisés s’adapteront facilement à l’environnement du pays d’arrivée, ce qui permettra à la femme algérienne de poursuivre ses activités et d’avoir des relations sociales aussi bien avec les populations algériennes comparables que les populations de souche. En revanche, les couples de culture arabophone et issus des milieux les plus conservateurs éprouveront des difficultés considérables à s’intégrer. Ceci dit, les pays d’arrivée ont d’autant moins de raisons de céder aux extrémismes religieux que les législations internes des pays de départ consacrent dans leur majorité, l’égalité entre l’homme et la femme, ont réaménagé profondément leur code de la famille, en y supprimant les dispositions les plus discriminatoires à l’endroit des femmes, faisant même obligation aux formations politiques d’appliquer la parité aux élections locales et générales. / For Algeria the question raised by «Gender and Migration» has to be addressed according to successive historical periods from independence to 2010 ; then through modifications in the Algerian legal order which released women from a series of servitudes. The separation between men and women in Algerian international migration is actually not fully relevant. It is of mainly historical interest since only men used to be able to travel. But the difference between men and women cannot explain, in itself, the diversity of Algerian migrations, especially in a country where the intellectual elite is mainly female and where socio-cultural differences based on social classes are more relevant than differences based on gender. Besides, it is important to address migration regarding couples, which enables an evaluation a priori of the probability that migrant couples (with or without children) will be integrated into Western society. Couples with Western culture from a high social class will easily adapt and Algerian woman will be able to share activities and social relations with Algerian or local populations. Couples of Arab-speaking culture and from a conservative social class will have huge difficulties in being integrated. Receiving countries have no reason to accept religious extremism, all the more since the national regulations of countries of origin mostly guarantee equality between men and women, have reformed their family code and have suppressed the most discriminatory provisions.en
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.language.isofren
dc.relation.ispartofseries[Migration Policy Centre]
dc.relation.ispartofseries[CARIM-South]
dc.relation.ispartofseriesCARIM Analytic and Synthetic Notes
dc.relation.ispartofseries2011/07
dc.relation.ispartofseriesGender and Migration Series
dc.relation.urihttp://www.carim.org/
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccessen
dc.titleMigrations, genre et relations internationales : le cas de l’Algérieen
dc.typeTechnical Report
eui.subscribe.skiptrue


Files associated with this item

Icon

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record