Show simple item record

dc.contributor.authorPALAYRET, Jean-Marie
dc.date.accessioned2006-11-16T09:16:18Z
dc.date.available2006-11-16T09:16:18Z
dc.date.issued2006
dc.identifier.citationAntonio VARSORI (ed.), Inside the European Community: actors and policies in the European integration, 1957-1972, Bruxelles, Bruylant, 2006, 369-398en
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1814/6324
dc.description.abstractPeu d’accords multilatéraux ont donné lieu à autant de jugements contradictoires que la Convention de Lomé . Dénoncée par ses détracteurs tiers-mondistes comme la transmutation de l’héritage colonial de ses fondateurs en oeuvre collective de coopération au Développement ou comme la consécration du principe des zones d’influence plaçant l’Afrique et les Caraìbes sous la domination de l’Europe, présentée par ses artisans comme un modèle de nouvelles relations économiques entre le Nord et le Sud, la Convention signée le 28 février 1975 dans la capitale du Togo fut le résultat de négociations qui comptèrent parmi les plus longues et les plus complexes jamais engagées par la Communauté. Il avait fallu plus de 18 mois de négociations et 183 séances communes CEE-ACP pour boucler des dossiers dont la technicité le disputait à l’importance politique de l’enjeuen
dc.format.mimetypeapplication/msword
dc.language.isofren
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccess
dc.titleMondialisme contre regionalisme: CEE et ACP dans les negociations de la Convention de Lomé 1970-75en
dc.typeContribution to booken
eui.subscribe.skiptrue


Files associated with this item

Icon

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record